Le Retour de la longue durée. Une perspective anglo-saxonne